Danse avec les lutins

Dernière lecture, “Danse avec les lutins” de Catherine Dufour, aux éditions L’Atalante.


Ce que j’en pense

Que dire… J’ai eu énormément de mal à m’adapter au style d’écriture, au découpage, au suivi des protagonistes. Pourtant habitué au style loufoque de Pratchett, j’ai eu grande difficulté à me plonger entièrement dans ce livre.

L’idée globale est pourtant bonne, transposition d’une guerre des nations régie par une grande puissance voulant semer le chaos (ça rappelle de tristes choses) dans un monde imaginaire aux personnages digne de la fantasy.

Mais malheureusement, il a dû me manquer de concentration pour profiter pleinement du sujet.

Je retenterais peut être l’expérience dans quelques temps, où je serais plus d’humeur 🙂


Et vous, l’avez-vous lu ?
Quel est votre avis ?


Résumé

« La fée haussa les épaules : 
— Ces jeunes sont aussi agréables qu’une descente de moustiques. Que veux-tu qu’ils fassent de pire que brailler, tout casser, écrire des gros mots sur les murs et flanquer le feu aux charrettes ? Se mettre à descendre tout le monde en pleine rue ? 
— Et ton coach sportif, demanda Pétrol’Kiwi en arrachant un étage de champignons d’un coup sec, il a des nouvelles de Figuin, de son côté ? 
— Aucune. Je me demande si c’est un signe. Figuin adorait faire du sport. Il n’aimait que ça, à vrai dire. 
Pétrol Kiwi se figea, champignons en main. 
— S’il a renoncé au plaisir de sa vie, grogna-t-elle, je crains qu’il fasse en sorte que ça ne dure pas trop longtemps.
— Quoi ? D’arrêter le sport ?
— Ça. Ou la vie. »
Un roman de fantasy, avec des elfes, des lutins, des fées, des bourdons magiques… et des métis ogro-nains. Dans l’immense ville de Scrougne, un garçon nommé Figuin vit très mal le racisme et la misère auxquels il est confronté. C’est alors qu’entre en scène un banquier… Froid, inusable, immensément riche, il cherche à l’être plus encore. Il décide de creuser un fossé au milieu de la population, afin de jeter une moitié aux trousses de l’autre – qui lui achètera des armes au passage. Il lui faut un garçon un peu paumé à endoctriner, pour l’envoyer se faire exploser au milieu d’une fête de quartier.

Informations éditeur

  • Tarif : 16.90 €
  • Auteur : Catherine Dufour
  • Illustrateur : Didier Graffet
  • Parution : 23.05.2019
  • Collection : La Dentelle du Cygne
  • Format : 145×200 mm
  • Pages : 240

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.